Skip to main content
Coaching

Comment libérer ses émotions ?

By 20 décembre 2021août 2nd, 2022No Comments

Nous connaissons toutes et tous dans notre vie des moments où « c’est trop ». Trop de stress, trop de mauvaises nouvelles, trop de travail, trop de choses à gérer tout simplement. Ce point de non-retour arrive à des moments différents en fonction des personnes, mais aussi des moments de notre vie. Souvent, la raison sous-jacente est cependant la même : le ressenti d’un trop plein d’émotions, difficiles à gérer. Libérer ses émotions permet de passer plus sereinement à travers les épreuves de la vie. Encore faut-il savoir comment. Heureusement, cela s’apprend. Voici un premier aperçu de comment libérer ses émotions.

Libérer ses émotions : pour quoi faire ?

Personne libérant ses émotions en écartant les bras devant un lac

Je l’évoquais dans mon article récent sur les émotions négatives, l’être humain a tendance à traiter ses problèmes intérieurs (ses émotions) comme ses problèmes extérieurs, c’est-à-dire en tentant de s’en débarrasser. Pourtant, se libérer de ses émotions est bien différent de les repousser ou de s’empêcher de les ressentir. Émotions négatives comme émotions positives nous apportent en effet toutes quelque chose à leur manière. Notre ressenti a beau être différent, l’enseignement est bon à prendre.

Quand des parties de moi sont dépassées par leurs émotions, elles m’aveuglent. Elles m’empêchent de voir qu’en fait, tout est possible !

Ainsi, apprendre à libérer ses émotions permet d’atteindre plusieurs objectifs :

  • Éviter de laisser nos émotions dormir dans un coin, au risque qu’elles se réveillent plus régulièrement et plus intensément.
  • Lâcher régulièrement la pression et se servir de cette connaissance de notre corps et de notre bien-être comme d’une soupape afin d’éviter la surpression.
  • Mieux comprendre pourquoi certaines émotions se manifestent réellement (la colère face à une pièce mal rangée ou la frustration de devoir toujours tout assumer seul-e ?).
  • Empêcher les émotions refoulées de se manifester sous d’autres formes (stress, anxiété, maux de dos, eczéma, troubles du sommeil, manque de confiance en soi, etc.). Et oui ! « Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime »… d’une manière ou d’une autre.
  • Libérer notre pouvoir de décision et d’action : ne plus se battre contre ses émotions et accepter qu’elles ont quelque chose à nous faire savoir libère notre énergie. On retrouve son élan vital, sa clairvoyance et sa capacité d’agir.

Le focusing pour mieux comprendre et libérer ses émotions

Personne cherchant la sortie d'un labyrinthe sur le sable

Le focusing, ou focusing de la relation intérieure, est une approche rattachée au courant de la psychologie humaniste qui a été mise au point par Eugene Gendlin [en anglais], un philosophe américain d’origine autrichienne. Au cours de ses recherches et de son activité de psychothérapeute, il a longuement étudié le comportement des personnes pour qui la thérapie était naturellement particulièrement bénéfique. La plupart avaient pour point commun la capacité de prendre en compte leur propre expérience. Pour ces individus, le contenu de la thérapie importait finalement peu puisqu’ils étaient capables, spontanément, de comprendre ce qui se passait à l’intérieur d’eux-mêmes, de se remettre en question et de procéder aux ajustements nécessaires pour se sentir mieux.

Néanmoins, tout le monde n’a pas cette capacité. Pour Gendlin, il était alors essentiel de comprendre les mécanismes derrière cela afin de permettre à tous de les utiliser. C’est ce qu’il a fait en théorisant le focusing : un moyen de transmettre et d’enseigner ce travail sur soi afin de permettre à tout un chacun de pouvoir prendre en compte sa propre expérience et son ressenti. Ce qui est également un excellent moyen d’apprendre à libérer ses émotions, à les reconnaître et à vivre en paix avec elles.

Avec l’approche du Focusing de la relation intérieure que je pratique et que j’utilise dans mes coachings, l’émotion est entendue, écoutée, décrite. On lui fait de l’espace. La reconnaître en lui donnant de l’espace et de la présence permet de réduire son intensité. Vous souhaitez en savoir plus ?

Astuces pour mieux libérer ses émotions

Si vous avez lu cet article jusqu’ici, vous avez certainement décidé de prendre les choses en main pour libérer les émotions qui vous pèsent le plus. Un exercice simple peut vous aider à les évacuer le moment venu.

1. Identifier ses émotions

On n’a peur que de ce qu’on ne connaît pas. Cette affirmation peut paraître bateau, elle en reste tout à fait exacte. Puisez dans vos souvenirs pour comprendre l’origine de la dernière chose qui vous a mis hors de vous. Derrière cette colère se cache sans doute autre chose : de la tristesse, de la culpabilité ou de la peur par exemple. Pour le découvrir, demandez-vous quel besoin n’a pas été satisfait pour déclencher l’arrivée de cette émotion.

2. Être bienveillant avec son ressenti

Une fois que vous avez identifié une émotion, écoutez-la, sans la juger. Vos émotions sont légitimes, ne culpabilisez pas de les ressentir et essayez de prendre le recul nécessaire pour comprendre ce qui les déclenche. Adopter une attitude bienveillante envers vous-même est la première étape vers une libération réussie de vos émotions.

3. Verbaliser ses besoins

Une fois le besoin sous-jacent à l’apparition d’une émotion dont vous souhaitez vous libérer mis en évidence, il reste à la verbaliser. Faites-le d’abord pour vous-même, surtout si vous êtes le seul impliqué. C’est néanmoins rarement le cas. Si vos émotions se déclenchent dans des situations bien précises, formulez clairement aux personnes concernées ce que vous ressentez et les raisons à cela. Il n’est aucunement question de remettre la faute sur les autres, mais tout simplement de communiquer positivement afin de ne plus vous retrouver dans une situation conflictuelle ou irritante.

Se faire accompagner pour lâcher prise plus facilement

Panneau "This way" (par ici) sur palissade en bois

Toujours selon Eugene Gendlin, « ce qui est primordial, c’est la présence humaine ». Ainsi, un accompagnement peut largement favoriser le développement personnel et contribuer à libérer ses émotions. Quelqu’un en capacité de mettre de côté l’espace d’un instant ses propres problèmes et ses propres émotions pour écouter votre histoire, vos doutes, vos joies aussi. Accompagné, il est plus facile d’aller puiser en soi-même, d’apprendre à se faire confiance et de comprendre ce que l’on ressent.

Cela peut évidemment être un travail à réaliser auprès d’un thérapeute. Il peut également être réalisé, selon les situations et les besoins de chacun, avec un coach. Au fur et à mesure des séances, vous apprenez à vous écouter, à gérer vos craintes, mais aussi à vous protéger des émotions des autres.

Vous voulez en savoir plus sur l’accès à vos émotions ? Mes formations et mon offre de coaching (d’équipe, individuel ou de dirigeant) sont là pour vous. Je vous accompagne à la découverte de vos émotions en Auvergne Rhône-Alpes et tout particulièrement à Lyon et Saint-Étienne, dans un cadre personnel comme pour évoluer professionnellement.

Laure Jeannin

Coach, médiatrice professionnelle et formatrice à Saint Etienne, j’accompagne les particuliers, TPE et PME à réaliser ce qui les inspire. Experte de la qualité relationnelle, je permets de résoudre tout type de conflit, en évitant une procédure judiciaire. Spécialisée dans les profils psychologiques (Ennéagramme), je propose aussi des outils et formations pour mieux se connaître, améliorer sa posture professionnelle et réaliser ses objectifs (personnels et professionnels).

Leave a Reply