Skip to main content
Coaching

Comment penser positif ?

Par 24 janvier 2022mai 23rd, 2022Aucun commentaire

Dans la vie, il y a des choses que l’on subit, intimement liées aux événements extérieurs. Et puis il y a celles sur lesquelles nous avons un certain contrôle, que l’on peut décider de tourner à notre avantage. Notre pensée est sans doute l’un des outils les plus puissants en notre possession. Dans une même situation, la façon dont nous l’appréhendons dépend directement de ce que nous en pensons, de l’optimisme relatif que nous plaçons dans sa résolution. Penser positif nous permet d’appréhender la vie plus facilement, notamment en sachant tirer le positif du négatif. À la clé ? Plus de bien-être au quotidien. Cela s’apprend. Voici quelques pistes pour comprendre comment penser positif, une pensée après l’autre.

Définition : qu’est-ce que penser positif ?

Balle smiley gardant la tête hors de l'eau

La pensée positive permet de voir les bons côtés de la vie

Lorsque l’on parle du fait de penser positif, ou de penser positivement, deux notions en apparence proches, mais en fait bien distinctes, émergent rapidement : la pensée positive et la psychologie positive.

Pensée positive

Ce que l’on appelle dans le langage courant la pensée positive évoque un concept apparu dans les années 1950, notamment suite à la publication du livre La puissance de la pensée positive par le pasteur protestant Norman Vincent Peale. Avec pour but assumé d’aider ses adeptes à rester en bonne santé physique et mentale, elle se base notamment sur l’autosuggestion afin d’encourager un point de vue optimiste sur le monde et les situations. La pensée positive reste cependant un concept populaire et n’est pas soutenue par la communauté scientifique.

Psychologie positive

Contrairement à la pensée positive, la psychologie positive est un sous-domaine de la psychologie à part entière. Elle repose ainsi sur des études scientifiques qui ont notamment permis d’établir un lien entre l’optimisme d’un individu et son état de santé, sa performance, sa longévité et son succès social. Elle contribue donc à l’épanouissement des individus, en les rendant plus résilients et heureux. Plus optimistes, tout simplement.

Penser positif pour changer son quotidien

J’évoquais dans un précédent article les émotions positives (joie, amour, sérénité, inspiration ou encore espoir pour n’en citer que quelques-unes), et ce qu’elles peuvent nous apporter au quotidien. J’introduisais alors les travaux de Barbara L. Fredrickson, sans doute l’une des chercheuses les plus influentes sur le sujet. Dans The role of positive emotions in positive psychology [lien en anglais], elle évoque le rôle des émotions positives, que l’on peut justement débloquer grâce à la psychologie positive.

Penser positif vous accompagne en effet à chaque instant de votre vie et se présente comme un outil de développement personnel puissant. Selon B. Fredrickson, cela vous aide notamment à:

  • Réduire certains troubles anxieux et états dépressifs,
  • Élargir votre façon de penser et vos comportements,
  • Trouver de nouvelles façons de résoudre des problèmes,
  • Augmenter votre capacité à rebondir face à une situation stressante ou, plus généralement, éprouvante émotionnellement,
  • Aborder plus facilement les autres,
  • Construire des ressources personnelles durables,
  • Entrer dans un cercle vertueux de bien-être quotidien,
  • Apprendre plus facilement des épreuves de la vie.

Dans mes formations, je vous apprends à reconnaître vos émotions et celles des autres afin d’en faire un levier de réussite. Cette faculté vous accompagne au quotidien dans votre prise de décision, autant d’un point de vue personnel que professionnel.

Comment penser positif ?

Personne sur une balançoire au coucher de soleil face à la mer

Penser positif, c’est apprendre à apprécier les petites choses du quotidien

Penser positif ne s’obtient pas en suivant une recette toute faite. Cela passe par un travail sur soi plus ou moins long et complexe. Néanmoins, quelques étapes simples permettent d’y parvenir plus facilement.

1. Comprendre son mode de pensée

Je l’évoquais en introduction, nous avons une influence directe sur notre pensée et pouvons apprendre à la modeler. Pas pour la créer de toute pièce, non, mais pour encourager les émotions positives plutôt que leur pendant négatif. La première étape est donc celle de l’analyse, qui vous permettra de mieux comprendre vos modes de pensée avant de pouvoir agir. Choisissez une situation dans laquelle vous auriez aimé réagir différemment et prenez le temps de comprendre pourquoi votre pensée a été ce qu’elle a été. En renouvelant plusieurs fois l’exercice, vous devriez petit à petit commencer à comprendre votre mode de pensée.

2. Identifier et accepter ses pensées négatives

Nous avons toutes et tous des pensées négatives. Comprendre ce qu’elles sont et pourquoi elles se manifestent est une condition essentielle à un retournement de situation. Certaines émergent automatiquement. C’est par exemple le cas si vous pensez que vous ne décrocherez pas un poste avant même d’envoyer votre dossier de candidature, ou si vous vous refusez à essayer une nouvelle activité par peur d’échouer.

3. Transformer le négatif en positif

Une fois les mécanismes de vos pensées négatives identifiés, vous avez toutes les cartes en main pour apporter la positivité recherchée à votre mode de pensée. Une astuce efficace pour cela est de prendre du recul sur une situation en essayant de la considérer le plus objectivement possible, en vous débarrassant au passage des pensées négatives automatiques qui pourraient polluer votre jugement. Vous pouvez dans un premier temps imaginer ce que vous conseilleriez à un proche dans la même situation que vous. Essayez ensuite de trouver les aspects positifs de la situation. Vous pensez ne pas pouvoir trouver un nouvel emploi ? Pourtant, vous avez probablement déjà convaincu un employeur, un maître de stage ou une école de vous prendre dans le passé. Ce que vous avez déjà accompli une fois, vous pouvez le refaire avec succès !

Le journal de positivité : un exercice simple pour penser positif

Carnet de notes avec stylo plume et lunettes sur une table

Prendre des notes permet de repérer les moments associés à une pensée positive

Chaque jour, en fin de journée, par exemple au moment du coucher, prenez quelques instants pour revenir sur les moments positifs de la journée écoulée. Vous pouvez aller autant dans le détail que vous le souhaitez, mais essayez de lister au moins trois éléments. Que vous a apporté cette journée? Il peut s’agir de choses simples : un sourire, un moment entre amis ou en famille, un petit succès professionnel, un bon repas, etc. À vous de trouver et de tirer le meilleur de ces petits moments qui éclairent votre journée.

Vous voulez en savoir plus sur l’accès à vos émotions et apprendre à penser positif ? Mes formations, notamment à l’ennéagramme, et mon offre de coaching (d’équipe, individuel ou de dirigeant) sont là pour vous accompagner.

Laure Jeannin

Coach, médiatrice professionnelle et formatrice à Saint Etienne, j’accompagne les particuliers, TPE et PME à réaliser ce qui les inspire. Experte de la qualité relationnelle, je permets de résoudre tout type de conflit, en évitant une procédure judiciaire. Spécialisée dans les profils psychologiques (Ennéagramme), je propose aussi des outils et formations pour mieux se connaître, améliorer sa posture professionnelle et réaliser ses objectifs (personnels et professionnels).