Skip to main content
CoachingFormation

Management situationnel : les avantages et inconvénients !

Par 30 janvier 2023mai 5th, 2024Aucun commentaire

Alors que le monde de l’entreprise est en constante évolution, on évoque de plus en plus les atouts du management situationnel. Mais vous vous demandez peut être de quoi il s’agit et surtout quels sont les avantages et les inconvénients du management situationnel. A-t-il des limites ? Dans cet article, je vous partage tout ce qu’il faut savoir sur ce modèle de management qui a de beaux jours devant lui.

Le management situationnel : définition du modèle

management situationnel ordinateur bureau Canva main autonomie

Le management situationnel constitue un style de management qui a pour objectif d’être adaptatif. Il a été théorisé par Paul Hersey et Kenneth Blanchard dans les années 1980. Pour le manager qui fonctionne avec ce modèle, il s’agit d’adapter son type de management à ses interlocuteurs individuels, à l’équipe et à la situation. En effet, il n’y a, pour ainsi dire, pas de management universel qui marcherait pour tous et dans toutes les situations. Chaque manager a également son style naturel : sa son de confort. Faire preuve d’adaptabilité, c’est ce que demande le management situationnel en allant tour à tour vers un management directif ou au contraire, un management où on laisse beaucoup plus d’autonomie à ses équipes.

Vous vous demandez quels sont les avantages et les inconvénients du management situationnel ? Nous le verrons à la fin de cet article. Mais, pour mieux comprendre ses bénéfices et ses limites, allons plus en profondeur sur ce style de management et comment je le transmets dans mes formations.

Quels sont les principes du management situationnel ?

Tout d’abord, il semble primordial de comprendre les principes du management situationnel. En effet, ce type de leadership mélange plusieurs styles de management. Le manager change de style selon la situation ou la mission en cours, mais aussi selon le niveau d’évolution de ses interlocuteurs.

Ainsi, on va retrouver tour à tour quatre types de management qui vont être plus ou moins directifs et plus ou moins encourageants :

  • Le management directif

Ici, on laisse peu d’autonomie au collaborateur. Le manager donne une mission précise et les collaborateurs doivent l’accomplir. Il est très appliqué pour lancer une équipe et auprès des jeunes collaborateurs qui manquent de connaissances pour accomplir leurs missions en autonomie. Le manager a alors un rôle de dirigeant, qui programme, dicte une mission et suit son avancée. Ainsi, le leader a un rôle organisationnel important. D’autre part, ce style de management directif est une approche peu centrée sur la personne, où l’on ne cherche pas à développer les talents de chacun et où la communication est descendante.

  • Le management participatif

Dans ce style de management, le manager laisse plus de libertés et d’initiatives à ses collaborateurs. On favorise ainsi l’esprit d’équipe et le travail de groupe. On encourage les nouvelles idées. Le rôle du manager est de veiller à la participation de chacun, de prendre en compte les suggestions et de structurer les idées afin de créer un plan d’action commun. Le manager veille également à ce que chaque collaborateur prenne ses responsabilités. Il apprend à trouver lui-même les solutions aux problèmes matériels et relationnels qu’il rencontre. Si son attitude est moins directive, elle est toutefois plus encourageante qu’en posture de management directif.

  • Le management persuasif

Ce type de management réunit des principes organisationnels et relationnels. Ici, le manager cherche à convaincre ses collaborateurs à se joindre au projet. Il ne dicte pas les règles et n’impose rien. Par contre, il argumente beaucoup, donne des explications afin que les collaborateurs se sentent plus motivés et agissent. Il a également un rôle de soutien des collaborateurs en difficultés. Le leader valorise les efforts de chacun et les résultats positifs. Il vise à encore plus d’autonomie chez eux.

  • Le management délégatif

Ici, le rôle du manager est assez réduit. L’équipe a une grande autonomie et peut également prendre des décisions. La mission du leader sera de déléguer les missions et les responsabilités. L’équipe est plus compétente. Elle a donc une plus grande marge de manœuvre, mais également plus de responsabilités. Dans ce style de management, le manager donne carte blanche à son équipe et peut même être absent. Il indique les missions et le résultat à obtenir, mais laisse de l’autonomie aux collaborateurs pour y parvenir. Il a un rôle peu directif. Il se montre également peu encourageant, car les employés agissent bien sans lui.

Quels sont les avantages et inconvénients du management situationnel ?

femme et homme conversation entreprise bureau arrière plan management situationnel avantages et inconvénients

La formation au management situationnel pour en tirer tous les avantages

Vous venez de comprendre un peu mieux ce modèle de management. Mais, vous vous posez sans doute la question suivante : quels sont les avantages et inconvénients du management situationnel ? Voyons cela ensemble.

Les inconvénients du management situationnel

La plupart des managers vous assureront que le management situationnel a tout pour plaire. En effet, l’adaptabilité de ce modèle est sa principale force. Elle permet d’humaniser les échanges et d’être plus performant en prenant en compte le fonctionnement de chaque collaborateur. Le management situationnel est aussi un moyen de laisser une grande liberté aux équipes dans certaines situations, tout en pouvant retrouver un rôle plus directif quand cela est nécesssaire.

Mais, ce modèle a quelques limites. Les voici…

Pas de management situationnel sans confiance

Chaque manager doit inspirer la confiance au sein de la structure pour laquelle il travaille. En effet, gagner la confiance de ses employés est un moyen d’être compris et de pouvoir faire appliquer plus facilement son style de management. Pour être compris, il faut écouter. L’écoute active est une compétence fondamentale du management situationnel. Mais, pour mettre en place le management situationnel, vous devrez également développer la confiance en vos collaborateurs, surtout si vous aviez jusqu’alors un style de management plus directif. Leur laisser plus d’autonomie apportera énormément à vos collaborateurs, mais ils doivent sentir que vous leur faites confiance.

Pas de management situationnel sans clarté des objectifs

Par ailleurs, le manager doit savoir pourquoi et comment s’adapter en permanence selon les situations et les missions. Et les employés pourraient se sentir perdus si on leur demande un jour beaucoup d’autonomie, puis une mission avec un style de management directif. Ainsi, les limites de ce mode de management résident surtout dans sa façon de l’appliquer. Quand le manager sait pourquoi et quand il change de posture, alors la méthode  est un excellent outil de gestion des conflits et de la motivation au travail.

Pour que cela soit plus simple, il peut être utile vous former au management situationnel.  En tant que coach professionnelle à Saint-Etienne et en ligne, j’ai développé cette formation comportementale et directement opérationnelle. Sur la base de questionnaires très précis, vous découvrez les niveaux d’évolution de vos interlocuteurs et votre style de confort. Vous saurez comment l’adapter à votre équipe. Je vous invite à me contacter si vous souhaitez en savoir plus.

 

Le management situationnel oblige à connaître ses collaborateurs

D’autre part, si le management situationnel s’adapte aux situations de travail, il s’adapte également aux divers collaborateurs. Pour cela, encore faut-il connaître le type de profil des personnes que l’on dirige. En effet, si certains sont capables de faire preuve d’auto-discipline et seront motivés face à leurs responsabilités, d’autres auront besoin de plus de connaissances, de motivations différentes ou encore d’apprendre à gérer leur stress. D’autre part, certaines personnes auront tendance à procrastiner et seront perdues face à une absence de directives. Des outils comme l’Ennéagramme vous permettront d’apprendre à mieux connaître vos collaborateurs. Vous saurez ainsi leur mode de fonctionnement privilégié et le style de management qui leur conviendra le mieux.

Les avantages du management situationnel

femme tend un papier ordinateur sourire management situationnel

Un des avantages du management situationnel : l’épanouissement des collaborateurs

Ce que l’on peut dire, c’est que le management situationnel a également de nombreux atouts pour améliorer la qualité de vie au travail et les résultats. Voici quelques exemples d’avantages du management situationnel.

Le management situationnel permet au manager de s’épanouir

Ce type de management a pour vocation d’octroyer un rôle plus varié au manager. En effet, son style de leadership sera appelé à changer selon les missions, les situations et les équipes. Le manager aura ainsi une plus grande liberté dans son rôle. De plus, cette méthode apporte de la cohésion d’équipe, du dialogue et plus d’engagement au sein de l’entreprise. Enfin, ce modèle permet également d’être en accord avec chaque membre de l’équipe, en appliquant un management adapté à chaque profil, et d‘éviter ainsi les conflits en entreprise.

Le management situationnel améliore le bien-être au travail

Souvent, on choisit le management situationnel en opposition à un mode directif utilisé comme style de management unique. Ainsi, on se rend compte que donner plus d’autonomie aux collaborateurs est un bon moyen d’améliorer l’épanouissement des salariés. En effet, les collaborateurs se sentent reconnus et pleinement acteurs dans leur travail. Cela améliore les performances globales de l’entreprise et accélère l’atteinte des résultats. De plus, à long terme, cette approche permet de fidéliser ses salariés.


Vous avez maintenant toutes les informations sur les avantages et inconvénients du management situationnel. J’espère que cet article vous aura permis de trouver des réponses à vos questions. Et si vous souhaitez aller plus loin, notamment pour développer vos compétences managériales, n’hésitez pas à me contacter. Je suis Laure Jeannin, coach professionnel dans la région de Saint-Etienne et Lyon. Si vous souhaitez des informations sur mes coachings de dirigeants et managers, cliquez ci-dessous.




Coach, médiatrice professionnelle et formatrice à Saint Etienne, j’accompagne les particuliers, TPE et PME à réaliser ce qui les inspire. Experte de la qualité relationnelle, je permets de résoudre tout type de conflit, en évitant une procédure judiciaire. Spécialisée dans les profils psychologiques (Ennéagramme), je propose aussi des outils et formations pour mieux se connaître, améliorer sa posture professionnelle et réaliser ses objectifs (personnels et professionnels).